Quotidien Numérique

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2017

22 novembre 2017

Chaudière bûches : comment choisir son bois ?

Classé sous Non classé — quotidiennumerique @ 8 h 45 min

De nombreux foyers ont prévu, à l’approche de l’hiver, de s’équiper avec une chaudière bûches. Tout d’abord il faut dire que ce mode de chauffage reste l’un des plus économiques. Ensuite, l’approvisionnement en combustible se fait très souvent facilement et de manière locale.

Comment bien choisir son bois pour votre chaudière bûches ?

3 essences de bois pour votre chaudière bûches

Pour commencer, on classe le bois en trois essences différentes. Chacune de ces essences de bois révèle un pouvoir calorifique différent. Ainsi, le premier groupe comprenant le chêne, le hêtre, le charme, l’orme, le frêne et l’érable délivrent 2000 kWh/m3 en se consumant dans votre chaudière bûches.

chaudière bûches

Du bois dont on fait du chauffage

Par ailleurs, le second groupe comporte le châtaignier, l’acacia et l’ensemble des arbres fruitiers.  Ce deuxième groupe produit 1700 kWh/m3.  Pour conclure, examinons le troisième groupe qui délivre 1600 kWh/m3. Il s’agit du peuplier, du platane, du bouleau et plus généralement des arbres feuillus.

Eviter l’humidité !

De toute évidence, le bois humide brûle moins bien que le bois sec. Plus précisément, il produit jusqu’à deux fois moins de chaleur qu’un bois bien séché. Il existe des testeurs d’humidité dans le commerce que vous pouvez emporter avec vous pour vérifier le taux du bois avant achat.

Sinon, regardez bien les bûches. Si celles-ci présentent une extrémité grisée avec des petites fentes, le bois est très certainement sec et prêt à l’emploi. Privilégiez également le bois qui a été coupé en hiver, où la montée de sève est moins importante qu’au printemps. Ainsi, vous disposerez d’un bois moins humide.

Pour acquérir votre chaudière bûches, rendez-vous sur le site d’un spécialiste toulousain des énergies renouvelables, autan-solaire.fr.

Autan Solaire
Z. A. les Monges
31450 DEYME
TEL : 05 34 66 54 18
Fax : 05 61 20 42 89
contact@autansolaire.fr

20 novembre 2017

Poêle RIKA Induo : la mixité a du bon

Classé sous Non classé — quotidiennumerique @ 10 h 29 min

En premier lieu, chacun d’entre nous hésite encore entre deux modèles de poêles à bois. Le poêle à granulés est séduisant car générateur de belles économies d’énergie. De toute évidence, le poêle à bûches est plus agréable avec une vision directe sur la flamme mais moins économique.

Le poêle RIKA Induo permet de ne plus réfléchir…

Poêle RIKA Induo : granulés ET bûches

Le poêle RIKA Induo conjugue donc les attentes des usagers. En mode granulés, il permet de maximiser les économies d’énergies. En mode bûche, il ravive le plaisir de la flamme et le spectacle du feu.

poêle RIKA Induo

Une jolie version du poêle RIKA Induo

Lorsque vous êtes chez vous, vous pouvez vous occuper de votre poêle RIKA Induo en l’alimentant en bûche. Vous pouvez profiter du plaisir du feu vivant. La nuit, où lorsque vous êtes absent, vous passez le poêle en mode granulés.

Le dispositif se gère seul en alimentant le foyer selon la température demandée. Le poêle RIKA Induo peut être programmé pour démarrer à l’heure de votre choix, quelque temps avant de rentrer du travail par exemple.

Esthétique et technique

Le poêle RIKA Induo existe en différentes versions, habillé avec un corps en acier (noir ou métallisé) et de la pierre ollaire. La reconnaissance du combustible choisi se fait automatiquement. Le poêle RIKA Induo se pilote par l’intermédiaire d’un écran tactile très intuitif. En outre, il est également doté du système « RIKATRONIC », le cerveau du poêle qui régule le tirage. Par ailleurs, ce dispositif permet également de limiter le rejet de CO2 avec une consommation minimisée en émissions nocives pour l’environnement.

Pour en savoir plus sur le poêle RIKA Induo, visitez le site d’un spécialiste sur Toulouse, autan-solaire.fr.

Autan Solaire
Z. A. les Monges
31450 DEYME
TEL : 05 34 66 54 18
Fax : 05 61 20 42 89
contact@autansolaire.fr

15 novembre 2017

Régulateur de débit d’eau pluviale : la législation en vigueur

Classé sous Non classé — quotidiennumerique @ 9 h 20 min

Un régulateur de débit d’eau pluviale peut être mis en place avec un système de récupération d’eau de pluie. En outre, il permet de mieux gérer la consommation d’eau récupérée.

Récupérer l’eau de pluie a toujours été un réflexe chez l’homme. Il est indéniable que nos grands-parents disposaient des grands seaux ou des bidons afin de limiter leur consommation en eau potable pour arroser le jardin.

Quelles sont aujourd’hui les modalités d’une telle installation ?

Régulateur de débit d’eau pluviale : une législation draconienne

Nos grands-parents récupéraient l’eau de pluie pour un usage non réglementé. Aujourd’hui, l’eau de pluie ne peut pas servir dans un cadre alimentaire avec des risques sanitaires trop élevés. Pour toutes ces raisons, les crèches, les établissements de santé, les écoles (maternelles et élémentaires) et les cabinets médicaux ne peuvent pas utiliser l’eau de pluie.

régulateur de débit d'eau pluviale

Récupérer l’eau tombée du ciel

La réglementation en terme d’usage de l’eau de pluie est très stricte de toute évidence. En somme, cette eau ne peut pas être utilisée pour la consommation humaine. Elle peut servir pour arroser un jardin, remplir une piscine, effectuer des nettoyages divers dans la maison (sols, voitures, …).

En conséquence, un régulateur de débit d’eau pluviale est installé sur la cuve de récupération. Celui-ci permet d’orienter le flux d’eau vers les installations mises en place. Par exemple pour la récupération d’eau pour les WC ou les robinets extérieurs.

Par ailleurs et pour repérer la circulation de cette eau tombée du ciel, une signalétique précise doit être mise en place. Des pictogrammes « eau non potable » doivent être disposés aux entrées et sorties de vannes et au-dessus des robinets de distribution. Cette mise en place permet d’attirer l’attention sur la circulation d’eau non potable.

Pour en savoir plus sur la récupération d’eau de pluie et l’installation d’un régulateur de débit d’eau de pluie, visitez le site d’un spécialiste sur Toulouse, aqua-environnement.fr.

Aqua Environnement
675 Chemin des Petites
31620 Castelnau d’Estrétefonds
TEL : 06 31 99 83 45
aqua-environnement@laposte.net

8 novembre 2017

Artisan carreleur Toulouse : l’idée de l’excellence

Classé sous Non classé — quotidiennumerique @ 8 h 46 min

Un bon artisan carreleur à Toulouse (comme ailleurs) n’est pas toujours facile à trouver. Roland Mouliné fait partie de ces artisans qui ont su forger une belle expérience de plusieurs décennies.

Présentation d’un métier du bâtiment qui continue à faire de nombreux adeptes.

Artisan Carreleur : un métier d’artiste

Il existe de nombreux moyens de devenir artisan carreleur. Directement après la 3ème, un apprentissage peut être envisagé pour aboutir à l’obtention d’un CAP Carreleur. Un BAC Pro dans les métiers du Bâtiment peut également conduire à cette profession. Les plus ambitieux pourront poursuivre avec un BTS Aménagement Finition. La formation professionnelle (AFPA) peut également mener à une belle carrière d’artisan carreleur.

Artisan carreleur Toulouse

Pose de carrelage autour d’une piscine

L’artisan carreleur est en charge de revêtir les murs ou le sol avec des matériaux divers et variés : grès cérame ou émaillés, de l’ardoise, de la terre cuite, du marbre, de la mosaïque mais également des pavés et des auto-bloquants pour l’extérieur.

Ses secteurs d’intervention peuvent aussi bien être implantés dans le neuf que dans l’ancien.

Pour mener à bien sa mission, l’artisan carreleur doit maîtriser la réalisation de plans ou de dessins et avoir un œil d’artiste en se tenant au courant des dernières évolutions stylistiques et esthétiques.

Soigneux et minutieux, l’artisan carreleur est surtout jugé sur sa capacité à réaliser des finitions irréprochables.

Il travaille en étroite collaboration avec d’autres métiers du bâtiment comme l’électricien, le maçon, le plâtrier, le peintre ou le plombier chauffagiste.

Dans la région Midi-Pyrénées, Roland Mouliné est un artisan carreleur de Toulouse qui travaille depuis plus de 30 ans dans ce secteur. Rompu à toutes les techniques de pose, il a également le « coup d’oeil » que les professionnels aguerris sont les seuls à posséder.

Pour voir quelques-unes de ses réalisations et les compétences qu’il propose, rendez-vous sur le site carreleur31.com.

Carreleur31
11 Rue des Amandiers
31700 Blagnac
azur.carrelage@free.fr
Tel : 06 86 90 07 26
Fixe / Fax : 05 61 06 54 02

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus